Des chiffres #1 Les SDF et la mort

Aujourd’hui, à Paris, avait lieu un hommage aux « morts de la rue ».

– Synthèse de Presse de l’INSERM :

« Les SDF et la mort
L’association les Morts de la rue rend hommage, ce soir, à un sans-domicile fixe décédé le 24 mai dernier, indique L’Humanité. Selon elle, 264 sans-abri sont morts ces six derniers mois en France. Le collectif déplore « le silence qui entoure la mort des SDF, dont l’espérance de vie s’élève à 49 ans », souligne le quotidien. Daniel Terrolle, anthropologue, chercheur à Paris-VIII, qui est « l’un des premiers à mener des recherches sur la mort des SDF », souligne dans une interview accordée au journal : « Il n’existe toujours pas d’étude officielle sur leur mortalité ». Il ajoute : « Des statisticiens de l’Inserm m’avaient indiqué que l’on pourrait facilement avancer sur ce sujet en suivant une cohorte de personnes sans abri jusqu’à ‘‘extinction’’ ». Il ajoute : « Ils ne sont pas aidés par l’absence de définition claire, par l’Insee, des personnes sans domicile, et souffrent d’un manque de moyens pour mener cette expertise. Il faut aussi une volonté politique qui n’existe pas ». (L’Humanité, 19/06) » *

Comme tout le monde, avant je m’indignais 5 minutes quand je voyais ce chiffre et puis je n’y pensais plus.

Aujourd’hui ce chiffre, pour moi, c’est des noms, des visages, des habitudes, des rires, des cris, une histoire. On sait bien que les personnes qui vivent à la rue depuis de nombreuses années n’ont pas une espérances de vie très longue, mais à chaque fois ça fait quelque chose. Pour tout le monde c’est le gars auquel on ne fait pas attention. Il est là, il fait parti du mobilier urbain. Mais pour nous, travailleurs sociaux, c’est le gars qui vient manger tous les jours, avec qui on a des projets (même petits) et un jour, en lisant le journal on apprend qu’un SDF est mort, ici ou là. Alors commence une course à l’information. On appelle les collègues, les urgences, la mairie. On questionne les autres accueillis… et puis un nom tombe… à chaque fois ça fait quelque chose, parce qu’à chaque fois ce sont des morts subites, et parfois dans des conditions horribles…

Depuis que je travaille à l’asso, j’ai appris que lorsqu’une personne n’a pas les moyens de payer un enterrement (soit son compte en banque est vide, soit il n’a pas de famille connue) on fait appel au service des indigents. L’enterrement a alors lieu en toute discrétion. Si on ne se mobilise pas pour avoir des informations, seuls les fossoyeurs sont présents. Le corps est mis en terre dans un linceul. Je ne suis pas sûre qu’un nom soit mis sur une stèle…

Même après la mort nous ne sommes pas tous égaux.

__________________________________________

*http://dircom.inserm.fr/synthesedepresse/2012/06/mardi-19-juin.html

Publicités

Publié le 19 juin 2012, dans Le Social en France et dans le Monde. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. C’est pas tant une question d’égalité que juste une question de « circuit ». Chaque société est prévue pour fonctionner selon un modèle, qu’il soit bon ou pas n’est pas la question, des dizaines se sont succédées depuis que l’homme vit en « meute », et tout est prévu dans cette société pour tourner dans UN sens. Quand tu sors du fonctionnement, peu importe pour quelle raison, tu rentres plus dans les cases, rien ou quasiment rien n’est prévu pour toi, et ce que tu décris n’en est malheureusement qu’une conséquence logique. Difficile à entendre pour celui qui est concerné ou pour ceux qui s’en occupe, révoltant même pour d’autres, mais en tous cas pas surprenant outre mesure…

    J'aime

  2. Je pense que c’est ça finalement qui est le plus choquant, c’est que ça ne surprend même pas…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la vie en livre

parce qu'à l'heure de la crise rien ne vaut un bon livre pour s'évader, je me propose de vous faire découvrir mes lectures et mon avis sur celle-ci... bien entendu je ne me prétends pas critique littéraire.

Le souffleur de mots

Des mots et des photos sur la nature et sur l'Humanité

La Rue du Sabot

Association Lilloise de danses traditionnelles

Pomme au four... et au moulin

Spécialisée en rien, donc en tout!

Fais Découvrir Ton Son

Cette page a pour but de mettre la lumière sur des artistes indépendants et peu diffusés dans les médias, mais avec des productions de qualité dans tous les styles.

Le blog d'un odieux connard

Qu'il est bon d'être mauvais.

Orion en aéroplane

Blog culturel

Journal contre la #PesteBrune

par Mister GdeC, Gauchiste, Antifasciste et Libertaire. je me radicalise sur les internets. Chasseur de #haters. Du fight et des bisous.

La carotte est cuite

Les tribulations d'une apprentie bec-sucré un brin fainéante.

lehuitiemeblog

Chassez le naturel il revient au canot

140.000 Caractères

Analyse subjective d'une vie ordinaire.

Morve d'azur (et lichens de soleil)

Quelques mots sur des livres...

Raconte moi l'Histoire

Vulgarisée et souvent vulgaire.

Dans ma blouse

Penser pour mieux panser. Un blog infirmier.

Mode By Sand

Blog d'une Lilloise passionnée de mode et de fait main !

Ma Cuisine et Vous

Quelques recettes juste pour vous

Rituximab_oul

Un infirmier dans la jungle de la santé

existence!

Le site de Jean-Paul Galibert

Les petites mailles d'Adé

Bienvenue dans mon petit atelier tricot-crochet-couture! Attention à ne pas vous piquer avec les aiguilles qui traînent!

moneyade's Blog

The greatest WordPress.com site in all the land!

Pimp My Tips

Mes essais nailartistiques...

Docteur Nova

"Ce sera difficile..." Tant que c'est pas impossible! ;-)

Le jardin de Natiora

Blog littéraire

%d blogueurs aiment cette page :