J’ai explosé

Là, j’ai explosé. Je n’aurai peut-être pas du…

Pourtant, on me tape dans le dos, on me félicite. Il parait même que j’ai « gagné des points » auprès de certains bénévoles présents.

« Alors là ! Tu m’as soufflé ! Comment tu lui as tenu tête ! J’ai même pas voulu intervenir, c’était trop beau ! »

Ca pour avoir tenu tête, j’ai tenu tête. J’ai crié aussi fort que lui, je n’ai pas baissé les yeux et je n’ai pas reculé d’1 cm. A vrai dire je me suis même rapprochée au point de sentir son souffle sur mon visage au moment où il a suggéré que je « faisais ma maline parce que mes collègues étaient là pour me défendre. .

Donc oui, j’ai tenu tête. Et après ? A part hurler ça a servi à quoi ? Il parait que maintenant il sait « à qui il a affaire » que j’ai eu raison de « marquer mon territoire ». Je ne prétendais pas défendre ma meute pourtant.

Sur le coup, plus le ton montait, plus je me sentais pousser des ailes.  Il y a même un moment où j’ai envisagé de le pousser à bout pour qu’il mette le premier coup. Mais après ? Quoi ?

Quand la tension est retombé je me suis sentie perdante contre moi-même. Un sentiment de perte de sang froid. Je tremblais tellement que j’ai failli tomber (et je sais qu’il s’en est aperçu !).

Ce monde dans lequel j’évolue dans le cadre de mon travail est tellement différent de celui de ma vie personnelle, ou de celui dans lequel j’ai grandi (« gosse de riche » dirait mon père !). Chez moi ce n’est pas celui qui cri le plus fort et qui a le plus de respect (sauf ma maman bien sûr, mais ça j’en parlerai à mon psy 😉 ). Chez moi c’est un signe de faiblesse quand les poings parlent à la place des mots. Chez moi l’indifférence et le mépris sont censés être la plus grande arme.

A l’asso certains jours c’est la loi de la rue qui prime. On se bat pour un regard, pour un mot. Une broutille devient une affaire d’ « honneur » et j’ai parfois l’impression de me laisser gagner par ce mode de communication.

Lui, ça fait déjà longtemps que je ne le supporte plus. La plus part du temps lorsqu’il nous pose problème j’essaye de laisser la gestion à mes collègues parce que je sais que très vite je perdrai mon sang froid.

Pour ce coup là, ils ont l’air de dire que j’ai réagi comme il faut. Pourtant je doute. Est-ce que c’est moi qui ai fait monter le ton, ou est ce que je n’ai fait que le suivre ? Si c’est le cas, ai-je bien fait de le suivre ?

Quand je repense à ce qui s’est dit pendant l’engueulade je me dis que c’était n’importe quoi ! Par exemple a la question : « Tu pètes plus haut que ton cul parce que tu as un diplôme ? Mais t’as sucé qui pour être embauchée ici ? » Je me suis entendu lui répondre « Moi au moins j’ai un diplôme et je ne me fait pas entretenir à plus de 40 ans ! » … Vachement éducatif comme réponse non ? Toute la discussion s’est faite sur ce ton !

Métier de fou !

Publicités

Publié le 4 juillet 2012, dans Au boulot!. Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Nous ne sommes que des humains…
    La vérité est subjective, qui a tort ou a raison on s’en fiche… la question primordiale, c’est : et maintenant? Tu vas en faire quoi, de cette « expérience » (bonne ou mauvaise)? tu vas faire comment la prochaine fois que tu le verras?
    J’ai l’impression que c’est plus envers/vis à vis de tes collègues que tu as marqué ton territoire, prends garde à ce qu’ils ne te collent pas tous les compliqués parce qu’une fois tu l’auras ouverte ( ta gueule d’humaine)…
    Est-ce que tu sauras être éducative la prochaine fois?
    Tant que t’utilises cette histoire pour te questionner humainement et professionellement…

    J'aime

  2. L’une des grandes questions vis à vis de celui ci est « est ce possible d’intervenir sans aller au clash »?

    Pour les collègues ça va, je suis déjà repérée comme celle qui s’occupe de la paperasse :-S et je pense qu’à choisir ils préfèrent me laisser ce rôle là!! 😉

    J'aime

  3. hé j’ai comme l’impression d’avoir deja entendu cette histoire 🙂
    je sais pas comment j’aurai régi à ta place…

    J'aime

    • C’est pas le même gars.

      Celui dont tu parles c’était il y a plusieurs mois déjà (plus d’un an je pense même) et je n’ai pas du tout vu venir la prise de bec.

      Là, je savais pertinemment que c’était inévitable!

      J'aime

  4. Etant donné tout ce que tu m’as dit sur l’attitude de cette personne au quotidien, je me demande comment tu as fait pour ne pas péter un plomb avant ! Parce qu’ici tu montres ton rôle d’éducatrice, mais tu es avant tout un être humain. Et c’est pas parce que cet homme est un accueilli qu’il ne faut pas lui montrer clairement qu’il dépasse les bornes, quitte à ce que ça pète.
    Ton métier consiste à aider les gens, mais il faut aussi mettre les points sur les i quand il faut. A mon sens.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la vie en livre

parce qu'à l'heure de la crise rien ne vaut un bon livre pour s'évader, je me propose de vous faire découvrir mes lectures et mon avis sur celle-ci... bien entendu je ne me prétends pas critique littéraire.

Le souffleur de mots

Des mots et des photos sur la nature et sur l'Humanité

La Rue du Sabot

Association Lilloise de danses traditionnelles

Pomme au four... et au moulin

Spécialisée en rien, donc en tout!

Fais Découvrir Ton Son

Cette page a pour but de mettre la lumière sur des artistes indépendants et peu diffusés dans les médias, mais avec des productions de qualité dans tous les styles.

Le blog d'un odieux connard

Qu'il est bon d'être mauvais.

Orion en aéroplane

Blog culturel

Journal contre la #PesteBrune

par Mister GdeC, Gauchiste, Antifasciste et Libertaire. je me radicalise sur les internets. Chasseur de #haters. Du fight et des bisous.

La carotte est cuite

Les tribulations d'une apprentie bec-sucré un brin fainéante.

lehuitiemeblog

Chassez le naturel il revient au canot

140.000 Caractères

Analyse subjective d'une vie ordinaire.

Morve d'azur (et lichens de soleil)

Quelques mots sur des livres...

Raconte moi l'Histoire

Vulgarisée et souvent vulgaire.

Dans ma blouse

Penser pour mieux panser. Un blog infirmier.

Mode By Sand

Blog d'une Lilloise passionnée de mode et de fait main !

Ma Cuisine et Vous

Quelques recettes juste pour vous

Rituximab_oul

Un infirmier dans la jungle de la santé

existence !

blog de philosophie imprévisible, dir. Jean-Paul Galibert

Les petites mailles d'Adé

Bienvenue dans mon petit atelier tricot-crochet-couture! Attention à ne pas vous piquer avec les aiguilles qui traînent!

moneyade's Blog

The greatest WordPress.com site in all the land!

Pimp My Tips

Mes essais nailartistiques...

Docteur Nova

"Ce sera difficile..." Tant que c'est pas impossible! ;-)

Le jardin de Natiora

Blog littéraire

%d blogueurs aiment cette page :